LA CIRE



Sur les bohas anciennes, le pihet, le brunidéir, la souche du pihet, la souche du porte-vent ainsi que le porte-vent sont en bois. Ces différentes parties sont souvent décorées. Certains exemplaires ont été décorés à l'aide de dessins réalisés avec de la cire.

cire

En principe la cire utilisée est celle qui servait à cacheter les plis ou les documents qui devaient être sceller avec apposition d'un sceau. Certains, comme Patrice Bianco, qui ont étudiés ces cornemuse dans les années 70 pensent que la cire a put être remplacée par de la pâte à étanchéifier les tonneaux.
La cire utilisé est rouge.


Pour faire ce type de décors, on peut observer sur les exemplaires retrouvés que la cire est appliquée sur des dessins réalisés au préalable en sculptant suffisamment profondément le bois.


La technique d'application de la cire sur les dessins déjà sculptés n'est pas connue. On faisait certainement couler la cire chaude sur la sculpture puis on l'étalait rapidement pour la faire pénétrer au mieux dans le dessin. Il fallait certainement réchauffer cette cire pour enlever les bavures et donner un aspect plus net au dessin.


cire