Ligature - Interne ou externe



Avertissement: cette fiche est basée sur les observations des instruments retrouvés, en l'absence de témoignage de nos anciens, elle reste en partie théorique

L'observation des cornemuses de Gascogne anciennes permet de voir qu'il y a généralement deux types de ligatures pour fixer la souche du pihet et celle du porte-vent à la poche.


Cet article s'intéresse plus particulièrement à la forme de l'encoche faite sur les souches pour recevoir la ligature afin de les fixer sur la poche. Ces ligatures participent à l'étanchéité de la poche.


Elles sont de deux types, soit interne et donc invisibles lorsque la poche est terminée, soit externe et donc visibles.


ligature

Ligature externe



ligature
Ligature interne



En fonction de chacun de ces types, l'encoche sur la pièce de bois est différente. Elle est en "V" ou en "U" avec des angles arrondis pour la ligature externe et avec un bord à angle droit et l'autre oblique pour la ligature interne (schéma n°1).


ligature
Schéma n°1



Pourquoi plusieurs formes d'encoches sur les souches?



En dehors de l'esthétique, qui est peut être un aspect de la question, il semble que cela corresponde plus au soucis majeur des cornemuseux, améliorer l'étanchéité de la poche. Oui mais comment?


Vous pouvez voir sur les schémas n°2 et n°3 une ligature externe. Il est facile de comprendre que si la ligature n'est pas assez serrée ou si il y a un pli de la peau, le passage de l'air entre le bois et la peau sera d'autant plus facile et la fuite inévitable.


ligature
Schéma n°2



ligature Schéma n°3



Sur les schémas 4 et 5, vous constaterez que la peau est retournée vers l'intérieur. Ceci, couplé avec le fait que la poche gonflée appuie sur l'arrête verticale de l'encoche,
accroît l'étanchéité en créant une double sécurité, la ligature et la pression de la poche sur l'arrête de la souche.


ligature
Schéma n°4



ligature
Schéma n°5