BdG-2013-7-Claouriot-Dubourg

Claouriot Dubourg

Claouriot Dubourg de Saint-Symphorien (33) est répertorié en page 28 et 43 de l'ouvrage de Lothaire Mabru "La cornemuse des landes de Gascogne", Belin-Beliet, Centre Lapios du Bazadais, édition "Les amis du Bazadais" 1986.

« …Deux autres musiciens jouaient de la cornemuse à Saint-Symphorien : le père et le fils Dubourg, le premier né en 1843; le second prénommé Claouriot, né en 1869 et décédé peu avant 1939. Ils participent tous deux aux concours de Bounloures (bohas) de Saint-Symphorien en 1889, et sont classés second ex-æquo.

Ils ont vraisemblablement participé au concours de Villandraut de 1888, puisque « Le Conservateur du Bazadais » les présente comme étant tous les deux, premiers prix de Villandraut. Claouriot Dubourg est encore présent dans les mémoires et l’on se rappelle qu’il jouait de la cornemuse lors de la tuaille du porc, qui était aussi une occasion de faire la fête et de danser».


Son Bohaussac

boha-claouriot

Cet instrument comporte :

- la poche en peau retournée de facture récente,
- le pihet en buis décoré à la cire de couleur et renforcé à l'étain,
- la souche du pihet fixée à la poche est en bois de fruitier incrustée à l'étain,
- une seconde souche en bois de fruitier et incrustée à l'étain,
- le bohet,
- la souche du bohet décorée à l'étain.

Il manque les anches et la partie amovible du brunidèir.

Cet instrument relevé le 16 novembre 2011 par Patrick Burbaud, est exposé au Musée d'Aquitaine à Bordeaux. Il s'agit d'un prêt de l'association Bohaires de Gasconha.