ORGANOLOGIE : POCHE

DESCRIPTIF

La poche caractéristique des cornemuses doit répondre à certains critères.

Une ergonomie adaptée au besoin en air des éléments sonores
(anches, pihet et brinudéir) et offrant un confort de jeu au musicien.
Pour les bohas anciennes elles sont de taille moyenne avec un capacité
estimée de 8 à 14 litres d'air.

Elles sont réalisées en peau tannée soit de mouton, soit de chèvre,
certains disent qu'il y en aurait eu en peau de chien.

Pour des raisons d'étanchéité, elle ont presque toujours été réalisées dans
une peau entière. Cela permet de limiter les coutures souvent source
de fuites. Les coutures étaient réalisées à l'aide de fil poissé ou
de fil frotté à l'ail,
toujours pour les mêmes raisons d'étanchéité.

Les ligatures des pièces de bois servant de souche au pihet et au porte-vent
peuvent être interne ou externe (cf. fiche technique - ligatures).

Les poches sont faite de manière à ce que les poils de l'animal soient à l'intérieur.
Il peut y avoir des poches pour lesquelles la poils ont totalement été enlevés.

Pour assurer une étanchéité maximum, l'intérieur des poches était enduit d'une
préparation dont la composition pouvait varier d'un musicien l'autre.
(cf. fiche technique poche).

Il existe un seul cas de sur-poche en velour rouge comme sur la Cabrette
cornemuse d'Auvergne) il s'agit de la BDg-2011-1 "Benquet".
C'est un élément de décoration.

PHOTOGRAPHIES

POCHE